facebook
menu

Les Fake News

Comme vous avez pu le constater avec les élections présidentielles françaises, les fake news sont utilisées dans cette stratégie politique. Ce procédé n’est pas nouveau, car les fake news ont été utilisées pour les élections américaines avec un Donald Trump triomphant.

Elles recouvrent une grande variété d’articles dont l’objectif évolue de la désinformation à l’humour décalé.

fake news

Histoire de la fake news

Les fake news (« fausses informations« ) étaient utilisées pour manipuler le peuple pendant l’antiquité, les démocraties de cette époque comme la Grèce ont subi ces pratiques pour discriminer ou dénigrer un homme politique.

Elles sont synonymes de mythes et légendes d’autrefois, de rumeurs et de calomnies durant les temps modernes. Les fake news sont l’évolution de tout ceci dans notre époque contemporaine à une échelle mondiale avec internet et les réseaux sociaux.

Par exemple Orson Welles, grand artiste américain avait provoqué en 1938 la panique des auditeurs américains. Sa pièce radiophonique La Guerre Des Mondes raconte l’invasion de la terre par les Martiens et avait suscité un affolement de la population.

L’ère du numérique

Aujourd’hui en 2017 :

  • 3,77 milliards d’individus utilisent internet, ce qui représente 50% de la population.
  • 2,79 milliards d’internautes sont inscrits sur les réseaux sociaux, soit 37% de la population.
  • 2,55 milliards d’individus utilisent les réseaux sociaux sur leur smartphone, 34% de la population.

Avec ces chiffres, on peut remarquer la capacité d’un individu à diffuser une fake news, l’impact des réseaux sociaux est considérable. Internet prédomine la presse et les médias, les internautes se référent de plus en plus aux informations sur internet.
Les médias ne sont pas avantagés par les individus, car 37% de la population mondiale considèrent que les journalistes donnent de mauvaises informations.

Une solution au problème?

Les réseaux sociaux et Google (moteur de recherche le plus utilisé au monde) luttent contre les fake news.

fake newsSur Facebook, un lien partagé sur quatre pourrait être une fake news. Ainsi, Facebook surveille les comportements suspects, comme les messages répétitifs et massifs mais supprime aussi certains comptes utilisés pour cette pratique. Le réseau social le plus utilisé par les internautes permet aux utilisateurs de signaler les messages et comptes suspects.

Le géant Google modifie son moteur de recherche:

  • Modifications dans l’algorithme qui permettent de rétrograder les pages de mauvaises qualités et faire ressortir le contenu de qualité sur certaines pages.
  • L’application d’un label « vérification des faits » dans Google Actualités. Un article sera « vrai », « faux » ou « partiellement vrai ».
  • Des êtres humains et non des robots évaluent la qualité des résultats de recherche et envoient des retours.
  • Le signalement de contenu inadéquat avec les recherches saisies semi-automatique et les infos pertinentes liées à la recherche.

Faire attention aux informations

Les informations sont nécessaires, les fake news sont popularisées par internet. Ils existent plusieurs variétés d’informations, l’hoax est une information fausse, périmée ou invérifiable qui déclenche une émotion positive ou négative. Les junk news, des informations avec du contenu hyper partisan, des commentaires volontairement trompeurs et qui jouent sur les sentiments. Il y a aussi les faits alternatifs, les intox, la post vérité, réinformation…

Il faut prendre soin de ne pas prendre chaque information sur internet comme véridique. Dénouer le vrai et le faux en allant voir plusieurs sites qui communiquent le même sujet.

Contact

Otodoo SAS
9 Square de Liège
54500 Vandoeuvre-lès-Nancy
Tél : 03 83 52 88 97
Email : contact@otodoo.fr

Partenaires

nancy Numérique